environnement-voyages

environnement-voyages

ART NOUVEAU LA MAISON CAUCHIE

L’Art nouveau, la Maison Cauchie

 

L'Art Nouveau est un mouvement architectural et artistique de la fin du 19ième et du début du 20ième siècle.  On le retrouve dans toute l’Europe, mais c’est à Bruxelles qu’on peut trouver la plus grande concentration d’immeubles de ce style.  Un des chef d’œuvre de ce genre est la Maison Cauchie, à Etterbeek.

Maison Cauchie 016.JPGMaison Cauchie - Bruxelles  photo js  (C)

L’Art Nouveau

Dès 1895, une nouvelle tendance artistique est apparue, l’Art Nouveau.  Dans les années 20, cet Art Nouveau s’était largement répandu dans toute l’Europe, grâce, entre autres, aux expositions internationales, la diffusion de publications d’architecture et de décoration et l’influence des expéditions coloniales.

L’art Nouveau se caractérise par la présence d’ornementations inspirées des arbres et des fleurs, des formes arrondies, des couleurs, et surtout la part belle laissée à la Lumière.

C’est à Bruxelles que l’on trouve des architectes novateurs, comme Biérot, Hankar, Horta, ou Van de Velde.

Vers 1900, de nombreuses habitations bourgeoises sont construites, notamment le long de la nouvelle avenue de Tervueren, inaugurée en 1895 par le Roi Léopold II.

Dans d’autres quartiers, à Ixelles, Etterbeek ou St Gilles, la rue devient un véritable musée architectural.

 

 

Le sgraffite

La technique du sgraffite consiste à orner un revêtement de mortier, sur une façade d’habitation, d'un dessin gravé.

Le mortier peut être coloré dans la masse et même posé en couches successives de couleurs différentes.  Dans ce cas, après le tracé des contours du dessin, on fait apparaître chaque couleur à sa place par grattage des couches inutiles.

Une section «Arts décoratifs» est créée à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, dès 1886.  On y enseigne la technique du sgraffite.

 

Paul Cauchie, décorateur

Dès 1895, l’architecte décorateur Paul Cauchie, qui avait étudié la technique du sgraffite, publie des dessins publicitaires, affiches, menus et illustrations, dans le style art-nouveau.

Plus décorateur qu’architecte Paul Cauchie se spécialise dans la création de sgraffites intégrés à l’architecture.

En 1905, il épouse Caroline Voet, dite Lina, inscrite à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles, et excellente artiste.  Elle donne, entre autres des cours de peintures et de dessins pour les dames.

La même année, le couple se construit une maison sur un terrain de six mètres de large, dans le haut de la rue des Francs, à deux par du Cinquantenaire.

 

Après la mort de Cauchie

Au décès de Paul Cauchie, en 1952, Lina et sa fille Suzanne entreprennent des travaux de modernisation la maison, supprimant du même coup, plusieurs éléments décoratifs.

Après le décès de Lina, en 1969, sa fille, Suzanne Cauchie envisage de détruite la maison dans le cadre d’une opération immobilière.  Cette opération est, heureusement, refusée par les autorités administratives.

La maison, classée en 1975, est laissée à l’abandon.  Elle se dégrade au fil des années.

 

La renaissance de l’immeuble Cauchie

Deux passionnés d’Art nouveau, Guy et Léona Dessicy, découvrent la maison dans un état de délabrement indescriptible.  Ils décident de la sauver et, après de nombreuses démarches, réussissent à l’acheter.

La restauration durera une quinzaine d’années.

Des projets d’affectation se succèdent, comme un Musée Hergé, le Musée de la BD, pour aboutir, en 1994, en galerie ouverte au public.

Une autre affectation est décidée : depuis 1994, les pièces principales et les caves transformées en galerie sont ouvertes au public.

La visite de l’intérieur du bâtiment est très représentative de l’art du sgraffite, et des techniques proposées par Paul Cauchie.

 

Je me suis basé, pour cet article, sur ma propre visite des lieux et sur l’excellent blog de la Maison Cauchie, que je vous conseille de visiter.

http://www.cauchie.be/maison-cauchie/bruxelles-art-nouveau/environnement-urbanistique

 

Je vous renvoie aussi à mes articles déjà écrits sur ce sujet.

http://www.environnement-voyages.com/l-art-nouveau-a-bruxelles

http://www.environnement-voyages.com/l-architecture-bruxelloise-du-debut-du-20-siecle  (avenue de Tervueren)

http://www.environnement-voyages.com/art-nouveau-a-bruxelles  (Bibliothèque Solvay et Ciamberlani)

 

 

Jacques SCHWERS

Le 8 mai 2015

 



08/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres