environnement-voyages

environnement-voyages

COMMENT VOYAGER ECO-RESPONSABLE

Comment voyager éco-responsable ?

 Atomium140507js7070w.JPGAtomium - Bruxelles  -  photo js  (C)

 

Le tourisme responsable s'inscrit dans une démarche écologique d'ordre éthique et culturel.  Il permet de préserver un site naturel, ou un environnement local, des différentes pollutions que peut occasionner le passage des touristes.

 

Les spécificités du tourisme durable

Dans un souci du respect de l'environnement et de la consommation durable, le ‘tourisme durable’ relève d'une attitude écologique et responsable de la part des visiteurs, vis-à-vis de leur région d'accueil.

Cette forme d'écotourisme soulève également la question d'éthique et de culture que le voyageur de passage se doit de respecter.

Le tourisme responsable est basé avant tout sur la notion de respect et d'échange, en particulier le respect des hôtes, de leur culture et également de la Nature.

Le voyageur responsable doit ainsi obéir à certaines règles de bonne conduite pour respecter, préserver et valoriser les ressources patrimoniales – naturelles, sociales et culturelles – de sa région de destination.

L'objectif est de minimiser les impacts négatifs qu'il pourrait engendrer lors de son passage, tout en assurant un déeloppement économique durable et un échange équitable.

 

Du respect et de la culture locale de la nature

 

Pour devenir touriste durable, le voyageur doit avant tout adopter une attitude responsable.

Le respect de la population accueillante est une première nécessité.

En effet, le visiteur doit se renseigner en amont sur la culture, les croyances et l'histoire de la région qu'il visite.

Il aura à s'adapter aux coutumes vestimentaires et au rythme du pays pour favoriser l'échange avec ses hôtes.

 

Le respect de la faune et de la flore est la seconde étape à ne pas négliger.

Lors d’une location au bord de la mer par exemple, le visiteur ‘durable’ est soucieux de l'environnement et ne jette pas ses déchets sur la plage ou n'importe où, mais dans des poubelles prévues à cet effet.  Pour se déplacer, il choisit des moyens de transport non polluants comme les vélos plutôt que des véhicules motorisés.

 

Cet article m’a été envoyé par Meek Kernel (de  vtr-voyages), que je remercie.

 

Je me permets cependant de rajouter ici un commentaire personnel.

 

On nous parle trop souvent de ce ‘continent de matières plastique’ qui vogue sur l’Océan Pacifique, ou de ces tonnes de déchets perdus sur les pentes de l’Himalaya.

Nous rencontrons trop souvent, lors de nos promenades, des canettes vides ou des emballages en plastiques, non biodégradables, parfois même à quelques mètres d’une poubelle.

Ce sont des comportements irresponsables.

 

Pour moi, le comportement ‘éco-responsable’ n’est pas limité au tourisme, ni aux séjours en bord de mer.

C’est un comportement à respecter toujours et partout, y compris dans la vie privée :

-       évitez de jeter vos déchets n’importe où,

-       triez vos déchets (sacs de couleurs différentes, bulles à verre),

-       évitez les gaspillages ; servez-vous de sacs réutilisables

-       isolez votre habitation

-       évitez d’utiliser des véhicules polluants

-       etc.

 

Cette attitude ‘éco-responsable’ doit devenir un véritable réflexe de vie.

Et notre rôle d’adulte est d’éduquer nos enfants à respecter tant les convictions des gens que la Nature autour d’eux.

 

Jacques Schwers

Le 27 février 2015

 



27/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres