environnement-voyages

environnement-voyages

L'estuaire de l'Yser (Yzermonding)

La réserve de l'estuaire de l'Yser (Ysermonding)

L’histoire de l'estuaire

La réserve naturelle flamande “De Ijzermonding” (l’embouchure de l’Yser) constitue le seul environnement d’estuaire entre l’embouchure de l’Escaut, en Zelande, aux Pays Bas, et l’embouchure de la Slack, un petit fleuve de 22km dans le Pas de Calais, en France.

 

L’Yser prend sa source dans le Nord, en France, traverse la Flandre occidentale et ce jette dans la Mer du Nord à Nieuport après un parcours de 96km.  C’est le seul fleuve belge dont l’embouchure se trouve en Belgique.

 

Au 11ième siècle, la région autour de Nieuport était composée de criques et de zones humides, à l’intérieur des terres, qui subissaient les effets de la marée.  Dès le 13ième siècle, de nombreux travaux d’endigages ont modifié le paysage.  La région a connu une histoire mouvementée à partir du début du 20ième siècle et a subi une forte réduction des surfaces naturelles, suite aux guerres et autres activités humaines (creusement d’un port et d’un chenal maritime).

 

En 1994, l’embouchure de l’Yser a été déclarée « paysage protégé » (zone de dunes protégées), par décret de la Région Flamande.  De grands travaux de remise en état ont été entamés en 1998 (démantèlement de la base navale, déblais des terres).  Le site a été déclaré « réserve naturelle flamande » en 1999 et des travaux d’aménagements ont été réalisés (sentiers, équipements pédagogiques).

En 2003, les travaux ont été terminés et la réserve « De Ijzermonding » (l’embouchure de l’Yser) a été ouverte au public.  La réserve « De Ijzermonding » est accessible librement toute l’année, du lever au coucher du soleil.  Des visites guidées sont régulièrement organisées, y compris dans les zones normalement non accessibles.

 

La réserve naturelle

La réserve naturelle s’étend sur la rive droite de l’Yser, à Nieuport, sur une superficie d’environ 130 hectares, dont une cinquantaine d’hectares d’espaces protégés, inaccessibles au public.

 

L’essentiel de ce milieu naturel est composé de vasières (« slikke », recouvertes à chaque marées) et de prés salés, (« schorre », recouvertes aux marées de vives eaux ou lors de tempêtes).  Il existe également une zone de dunes et de plage.  Les polders, qui jouxtent la réserve, sont des surfaces gagnées sur les zones humides et vaseuses, voire sur la mer, par endigage et assèchement des terres.

Ces milieux naturels de la réserve abritent une riche végétation littorale, halophile (qui accepte des milieux salés) ou non.

 

Ils offrent un habitat à des nombreux animaux typiques de zones humides.   La flore et la faune sont particulièrement fragiles.

On peut y croiser notamment des Phoques gris (Gewone zeehond).

Du point de vue ornithologique, on y rencontrera essentiellement des limnicoles comme l’Huitrier pie (Heamantopus ostralegus  -  Scholekster), le Tourne-pierres à collier (Arenaria interpes  -  Steenloper), le Grand gravelot (Charadrius hiaticula  -  Bontbekplevier), le Chevalier gambette (Tringa totanus  -  Tureluur), le Courlis cendré (Numerieus arquata  -  Wulp), le Vanneau huppé (Vanellus vanellus  -  Kiewit), sans oublier les visiteurs d’été ou d’hiver, comme : les bécasseaux (Strandlopers), les chevaliers, l’Avocette élégante (Recurvirostra avosetta  -  Kluut), la Barge rousse (Limosa laponica  -  Rosse gruto), le Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus  -  Strandplevier).

Il y a également des anatidés, comme les Oies cendrées (Anser anser), les Tadornes de Belon (Tadorna tadorna  -  Bergeend) et les canards de surface de même que des Laridés (mouettes et goélands).

Dans les polders, vers l’intérieur des terres, on croisera le Busard des roseaux (Circus aeruginosus), le Héron cendré (Ardea cinerea  -  Blauwe reiger), le Martin pêcheur d’Europe (Alcedo atthis  -  Ijsvogel), et de nombreux passereaux.

 

L’endroit vaut le détour, au même titre que les réserves du Westhoek (De Panne) et du Zwin (Knokke Heist).

Je vous convie à vous y promener, et surtout à préserver ce merveilleux site naturel.

 

D’après les sites de Natuurpunt.be, du tourisme de Nieuport et du département des Eaux et Forêts.

Jacques

1/11/2013

 



01/11/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres