environnement-voyages

environnement-voyages

Les changements climatiques et l'économie américaine

Le changement climatique et l'économie américaine

 

Soleil20140225js44w.JPGPhoto JS (C)

 

Les bonnes décisions économiques exigent de bonnes données de base.  Et pour obtenir de bonnes données, il faut tenir compte de toutes les variables pertinentes.  Mais nous ne le faisons pas quand il s'agit de changements climatiques.  Cela signifie que nous prenons des décisions basées sur une image erronée des risques futurs.  Bien que nous ne puissions pas définir avec précision les risques futurs de changement climatique, ceux-ci doivent être inclus dans la politique et les grandes décisions économique et budgétaire du pays.

 

Texte traduit et adapté d’un article de Robert E. Rubin (Council on Foreign Relations), Juillet 2014, sur le Washington Post (en anglais), via Twitter.

http://www.washingtonpost.com/opinions/robert-rubin-how-ignoring-climate-change-could-sink-the-us-economy/2014/07/24/b7b4c00c-0df6-11e4-8341-b8072b1e7348_story.html

 

https://twitter.com/Wilderness/status/492739882180423680?refsrc=email

 

 

La communauté scientifique est presque unanime pour admettre que le changement climatique est une menace sérieuse.

Selon l’institut de sondage « Gallup », près de 60% des Américains admettent que le réchauffement climatique est causé par l'activité humaine.

Pourtant, pour beaucoup de gens, les effets du changement climatique semblent comme un problème futur, très éloigné de nos problèmes immédiats de résolution de la crise.

 

Mais le changement climatique présente un réel danger.

L'accumulation de gaz à effet de serre est cumulatif et irréversible.  Les polluants que nous rejetons restent dans l'atmosphère pendant des centaines d'années.

Les dommages résultant du changement climatique concernent presque tous les aspects de la vie: la santé publique, l'économie, les conditions météorologiques extrêmes et bien d'autres.

 

Ce que nous savons déjà est effrayant, mais ce que nous ne connaissons pas encore sera plus effrayant encore.

Par exemple, nous savons que la fonte des calottes glaciaires polaires provoquera une montée du niveau de la mer.  Mais nous ne savons pas comment les effets secondaires négatifs vont éventuellement accélérer le processus.  Quand les glaces polaires fondent, les océans absorbent plus de chaleur, ce qui accélère encore la fonte des glaces.

 

Quand il s'agit de l'économie, la plupart des débats sur le changement climatique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre sont considérés comme des compromis entre la protection de l'environnement et la prospérité économique.  Beaucoup de gens affirment qu’abandonner l’usage des combustibles fossile et réduire les émissions de CO2 va entraver la croissance économique, nuire aux affaires et entraver la création d'emplois.

 

Mais, d'un point de vue économique, c'est précisément la mauvaise façon de considérer le problème.  La vraie question devrait être: Quel est le coût de l'inaction?

De l'avis d'un groupe de plus en plus important d’hommes d'affaires, d’économistes et autres experts financiers, le coût de l'inaction sur le long terme est beaucoup plus grand que le coût de l'action.

Le préjudice important dus aux changements climatiques aujourd'hui sera presque certainement beaucoup plus grave à l'avenir, en particulier dans les secteurs de l'agriculture, de l'énergie ainsi que pour la santé publique et de la productivité du travail en général.

 

Quelques vues du sud de la Floride et de la Louisiane, en danger d'inondations   -  photos js  (C)

 

En 2050, par exemple, les surfaces de terres actuelles en Louisiane et Floride, d'une valeur de 36 à 52 milliards d’Euros, sont susceptibles d'être inondées, car elles seront en dessous du niveau de la mer.  Et c'est juste une estimation de base.  Il y a d'autres scénarios qui pourraient être catastrophiques.  Et ils ne tiennent pas compte des dommages imprévisibles des super-cyclones, comme Katrina en 2005.  Il est très probable que, avec les changements climatiques, les dommages vont augmenter selon une courbe asymptotique.

 

Tous ces dommages coûteront de plus en plus chers, ce qui, entre autres, augmentera les taxes imposées à la population.

La montée dramatique des températures provoquera d’autres dommages, dans le domaine économique et sanitaire.

 

L’évaluation de l’état de santé actuel de l'économie nationale est trompeuse, car elle ne tient pas compte des problèmes consécutifs aux  changements climatiques.  Nous ne faisons pas face aux choix qu’il faut faire entre la protection de notre environnement, et la protection de notre économie.  Nous avons le choix entre protéger notre économie en protégeant notre environnement, ou laisser croître les ravages de l'environnement en créant le chaos économique.

 

Et une étape importante pour changer le débat est de changer la façon dont nous mesurons la santé de notre économie, nos conditions financières, la santé des entreprises, afin de mieux refléter le monde tel qu'il sera dans l’avenir.

 

Je vous recommande de consulter les références (en anglais) citées ci-dessus.

Personnellement, je suis certain que les mêmes problèmes se posent à nos pays occidentaux, voire même à la planète entière

 


J’attends vos commentaires avec impatience.

 

Jacques Schwers

Le 1° août 2014

 



01/08/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres