environnement-voyages

environnement-voyages

Les dangers des inondations

Les dangers des inondations.

 Inondation-du-Doubs-à-Besançon[1].pngInondation du Doubs (France)  -  photo Univers Nature

Une des conséquences du dérèglement climatique est l’augmentation des catastrophes, incendies, tornades, ou inondations.

Il est cependant difficile d’évaluer un risque général de contamination et de le quantifier, ce risque dépendant notamment de la localisation de l’inondation.

 

Les terres agricoles en culture conventionnelle (monocultures) sont reconnues comme l’une des causes principales d’inondation.

La disparition de la végétation, suite à l’expansion anthropique augmente encore l’impact de ces phénomènes.

Dans les monocultures, la disparition des haies empêche la régulation des ruissellements, et accroissent l’écoulement des eaux, ce qui favorise l’érosion des sols et leur appauvrissement.

 

L’eau d’inondation présente un danger sanitaire très sérieux.

En effet, elle transporte et disperse entre autres des déchets d’origine animale (cadavres, contenu de fosses septiques, boues de centrales d’épuration), des déchets de décharge publique, et surtout des produits chimiques dangereux et toxiques, des produits pétroliers, des engrais ou des produits phytosanitaires.

Les inondations sont en effet liées de près à l’usage d’engrais et de pesticides sur les terres agricoles.

Les sols traités et labourés intensivement n’ont pas la même capacité que les sols non traités à absorber l’eau.  Et cette eau de ruissellement emporte avec elle des engrais et pesticides, dangereux pour l'écosystème.

 

En plus d’exposer les populations à un risque accru d’inondation, l’agriculture conventionnelle expose ces mêmes populations à des risques sanitaires plus important lors d’inondation, essentiellement suite à l’impact des nitrates et des pesticides sur l’écosystème.

Ces produits se retrouvent dans les rivières et les fleuves, puis dans les océans de plus en plus pollués.  Les pesticides employés sont en général très peu solubles dans l’eau ou se retrouvent en suspension, résistant ainsi à la dégradation en milieux aqueux.  Certains peuvent prendre de plusieurs mois à plusieurs années avant de se dissoudre.

 

Extrait d’un article d’Univers Nature, que je vous suggère de consulter pour plus de détails.

 

http://www.univers-nature.com/actualite/phenomene-naturel/inondation-et-pesticides-quen-est-il-67865.html

 

Jacques Schwers

23/08/2016



23/08/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres