environnement-voyages

environnement-voyages

LES ILES FEROË (DANEMARK)

Les Féroé, (Danemark)

Feroë paysages 160807js1437w.JPGToitures verdurisées  -  photo js

Les îles Féroé se trouvent dans l'Atlantique, à mi-chemin entre les îles Shetland et l'Islande.  Il s’agit d’un archipel de 18 petites îles, séparées de chenaux bien protégés du vent de l'océan.

 

La capitale, Tórshavn est la plus grande ville des Îles Féroé.  Elle est située dans le sud de de l'archipel, Streymoy.

La ville fut fondée entre le 9° et le 10° siècle.  Les Vikings établirent leur parlement à Tórshavn en 825, donnant à la ville le statut de capitale

 

Les sources historiques ne mentionnent pas de zones bâties à Tórshavn jusqu'à la réforme protestante en 1539.

Dès le début, Tórshavn est devenu le seul endroit pour les insulaires pour vendre et acheter des biens.

En 1856, le monopole a été aboli et le libre-échange a été instauré entre les îles.

La ville a connu une croissance rapide depuis le début du 20° siècle.  Elle est le centre administratif, économique et culturel des îles Féroé.

 

Cet archipel est tristement connu pour le massacre annuel de cétacés (entre autres des orques), une sorte de grand "jeu national".  La mer en devient rouge de sang. Notre guide nous a certifié que la viande et la graisse étaient distribuées à la population.

 

Avec le Groenland, l’archipel fait partie du royaume du Danemark.  Il possède un gouvernement propre, avec toutes les compétences à l’exception de la défense et des affaires étrangères.

 

Feroë  160807js1431w.JPG

 

Nous avons pu visiter ses côtes rocheuses et escarpées, et des vallées profondes, où coulent des nombreux torrents.  Le temps était venteux et pluvieux, peu propice à la ballade.  Le haut des vallées était dans la brume.  D'où la mauvaise qualité de mes photos.  Une spécialité du pays les toitures recouvertes d'herbes sur une couche de tourbe (comme en Norvège).  Il y a également quelques petits chevaux du genre shetland.

 

Dès notre arrivée, les services de météo marine avaient prévu une forte tempête venant de l'Atlantique, passant par l’Ecosse, les Shetland et les Féroé, en direction de la Norvège.

La météo prévoyait des creux de vagues plus de de 12 mètres, et des vents à plus de 100 km/h (54 noeuds, force 10 Beaufort).

 

Un vent tellement puissant qu’il vaporisait littéralement la partie supérieure des chutes d’eau.  Très impressionnant !

 

Nous avons dû attendre le lendemain midi pour pouvoir quitter notre abri entre deux îles et affronter une mer encore particulièrement forte.

Le programme en permettait plus de rejoindre les Orcades, ni Edimbourg, en Ecosse.  Nous nous sommes alors dirigés vers la dernière étape, New-Castle, en Angleterre.

 

 

Jacques SCHWERS

Le 29 septembbre 2016

 



29/09/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres