environnement-voyages

environnement-voyages

Les pêcheurs de Walraverzijde

Les pêcheurs de Walraverzijde

Walraverzyde140922js477w.JPGLe symbole de Walraverzijde (3 harengs entrelacés)  Photo js (c)
 

 

Walraverzijde était une petite colonie de pêcheurs, aujourd’hui disparue, sise  à quelques kilomètres d’Ostende, sur la côte belge.

C’est l’un des sites archéologiques les plus importants de Flandre.  La communauté de pêcheurs médiévale qui y vivait fait partie des mieux étudiées d’Europe.

 

 

La visite du site de Walraverzijde-1465

Nous avons, mon épouse et moi-même, eu l’occasion de visiter le site archéologique de ‘Walraverzijde-1465’

La visite du site  commence par un spectacle audio-visuel qui plonge le visiteur dans l’histoire du domaine.  Nous avons ensuite été invités à visiter, muni d’un audio-guide, les 4 maisons reconstituées sur base des fouilles archéologiques.

Chaque bâtiment montre les conditions de vie  de catégories sociales différentes, du riche armateur au pêcheur pauvre , en passant par la boulangerie, représentant la classe moyenne.

Ces maisons sont construites avec les briques médiévales provenant des fouilles.  Les ustensiles et le mobilier ont été fabriqués par des artisans à partir des originaux découverts sur le site même.

Les recherches d’archives et les fouilles faites sur les lieux à la fin du 20° siècle ont montré que les maisons étaient construites les unes à côté des autres. 

Le site archéologique nous a menés enfin dans un passionnant musée archéologique interactif, où d’innombrables objets médiévaux très bien conservés, permettent d’en apprendre davantage sur la vie dans le village et sur les fouilles archéologiques.

 

Le village de pêcheurs

L'origine d'un établissement permanent de pêcheurs sur le site de Walraverzijde remonte sans doute au 13° siècle. Son nom, d’origine saxonne,  indique qu'il s'agissait d'un débarcadère, le long d’un chenal, aujourd’hui disparu.

Outre la pêche, les habitants du village faisaient du commerce international, ou pilotaient les bateaux le long de la côte.  Certains s’engageaient comme soldats dans l’armée du Duc de Bourgogne.

Les habitants ne possédaient pas de champs, ni d’élevages.  Ils se nourrissaient essentiellement de poissons et autres fruits de mer.

 

Un premier établissement du village, qui se situait sur la plage actuelle, était protégé par des dunes.  À la fin du 14° siècle, le comté de Flandre connut une période de troubles.  On négligea l'entretien du cordon dunaire.  En 1394, lors d'une tempête particulièrement violente, la mer détruisit le village, qui fut abandonné

 

On reconstruisit le village plus loin à l'intérieur des terres, où il était protégé par le Gravejansdijk (la digue du comte Jean), construite par Jean sans Peur (1371-1419), duc de Bourgogne et comte de Flandre.

Le village, qui, outre les maisons des pêcheurs, comportait une chapelle de grandes dimensions à triple nef, un moulin, une boulangerie et une brasserie.

Walraverzijde prospéra jusqu'aux environs de 1475.

Sa flotte de pêche et de commerce est mentionnée dans de nombreux documents de l'époque.

Les troubles de la fin du xve siècle entraînèrent le déclin de la pêche

En 1477, Marie de Bourgogne (1457-1482) épouse Maximilien d’Autriche, qui s’approprie la Flandre.  Plusieurs villes se révoltent, déclenchant une guerre civile.  Les villes portuaires de Nieuport de d’Ostende s’opposent, et la région de Walraverzijde se transforme en champ de batailles.  Le commerce et la pêche deviennent impossibles, et le village se dépeupla progressivement.

Le siège d'Ostende 1601 à 1604, qui porta le coup final.  Au cours du siège, les quelques maisons qui subsistaient furent occupées par un détachement de cavalerie espagnole.  Il n'en restait plus rien.

Dès le 15° siècle la Réforme protestante gagna  les villes marchandes de Pays-Bas espagnols (1556-1714).   Les guerres de religion et les persécutions civiles et religieuses, donneront le coup de grâce au village.  Au 16° siècle, le règne du Duc d’Albe (1507-1582) accentua encore l’oppression espagnole contre les Réformés.   En 1560, Walraverzijde est pratiquement abandonnée.

 

La côte belge

Je vous suggère, si vous passez par le côte belge, de vous arrêter à Walraverzijde, entre Ostende et Middelkerke, et de visiter ce site archéologique bien intéressant.  Vous pourrez en profiter pour visiter les restes du ‘Mur de l’Atlantique’, construit par les allemands dès le première guerre mondiale et renforcée durant la dernière guerre.

Vous y visiterez enfin la maison privée du Prince Charles de Belgique, transformée en musée.

 

Bonne visites

Jacques Schwers

Le 10 octobre 2014

 

Références

Sur place : les panneaux explicatifs.

Sur le net :

 

http://www.west-vlaanderen.be/kwaliteit/Leefomgeving/raversijde/paginas/anno1465walraversijde.aspx

 

http://schoolweb1.rago.be/lepatrimoine/belgie/walraversijde.htm

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Walraversijde

 

http://www.west-vlaanderen.be/kwaliteit/Leefomgeving/raversijde/raversydeFR/paginas/anno1465walraversiyde.aspx

 

 



10/10/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres