environnement-voyages

environnement-voyages

REYKJAVIK - ISLANDE

Reykjavik (Islande)

 

L'Islande est un des pays du monde où le volcanisme est le plus actif.   Elle est située au milieu de l'Atlantique sur la dorsale médio-océanique entre l'Europe et l'Amérique.

Geyser (Islande)  (photo Wikipedia).jpg(Photo Wikipedia)

 

Ainsi, d'un point de vue de la tectonique des plaques, la partie nord-ouest de l'Islande est sur la plaque américaine et la partie sud-est est sur la plaque eurasiatique. De plus, un point chaud se situerait juste en-dessous de l'Islande, plus précisément sous le massif du Vatnajökull.

 

Cette situation unique engendre sur l'île une importante activité volcanique et géothermale, située principalement le long de ce graben, là où le magma est le plus près de la surface.  Les paysages spectaculaires en portent les traces : volcans en activité, champs de lave, sources chaudes et geysers.

 

L'éruption de l'Eyjafjöll en 2010 a provoqué la formation d'un important panache volcanique composé de vapeur d'eau, de gaz volcaniques et de cendres.  Ces dernières, poussées par les vents dominants qui les rabattent sur l'Europe continentale, entraînent d'importantes perturbations dans le transport aérien dans le monde.

 

Reykjavik, dont le nom signifie " la baie aux fumées " est la capitale la plus septentrionale du monde.

C'est la ville la plus peuplée du pays, avec environ 120 000 habitants.

Son emplacement se situe à l'endroit même où s'installèrent, dès 874 les premiers colons conduits par Ingólfur Arnarson.  C'est à Reykjavik que sont concentrées les activités politiques, industrielles, commerciales, et culturelles du pays.

 

De nombreuses merveilles naturelles sont à découvrir, dont la chute de Gullfoss, ou Chute d’or, la plus belle cascade d’Islande.  Il y a aussi le célèbre site de Geysir qui a donné son nom aux fontaines bouillonnantes, les geysers.

Nous n’avons pas eu l’occasion de visiter Reykjavik, ni de nous rendre vers le site de Geysir et de Gullfoss.

 

Nous avons, par contre fait une randonnée en 4x4, particulièrement inconfortable, sur les pistes caillouteuses du nord de la capitale.

Nous avons admiré des paysages magnifiques, des colées de laves plus ou moins récentes, et surtout les sources chaudes et leurs panaches de vapeur.  Certaines de ces sources alimentent la capitale en eau très chaude (plus de 80°C), via des pipe-lines.

 

 

Nous sommes passée par un centre équestre et d’élevage des petits chevaux islandais.

 

 

Et, pour le plaisir, des traversées d’une petite rivière, dans de grands jaillissements d’eau.

 

 

Puis ce fut le retour vers la capitale, par des bonnes routes, mais avec une suspension particulièrement dure du véhicule.

 

Jacques Schwers

Le 27 septembre 2016.

 



27/09/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres